Un airbag pour piéton

Un airbag pour piéton

 

Aujourd’hui on constate un réel engouement pour les voitures autonomes. La preuve avec le buzz autour de la Google Car et avant celui autour de la future Icar d’Apple.

Mais la sécurité des piétons dans tout ça ?

C’est l’une des préoccupations qui émergent face à des voitures qui ne seront peut être pas capables de réagir aussi bien qu’un conducteur face à un piéton.

Google veut prendre toutes les précautions possibles pour convaincre l’opinion publique que ses véhicules autonomes présentent moins de dangers qu’une voiture traditionnelle. Pour protéger les piétons, l’entreprise de Montain View a conçu des pare-chocs de sa voiture autonome remplis de coussins de sécurités qui se gonflent en cas de chocs.

Mais comment ça marche ?

La détection des piétons se fait grâce au radar laser LIDAR placé sur le toit, qui sert déjà à assurer le déplacement de la voiture autonome dans son environnement en sécurité. Lorsque le logiciel détecte un impact possible avec un véhicule ou un piéton, le dispositif d’airbags extérieurs se met en route.

Google n’est pas le premier à y avoir pensé. En effet c’est à Volvo que l’on doit les premiers airbags extérieurs avec la berline V40.

Un concept pertinent, quand on sait qu’en 2013, en France près de 60% des piétons tués ont subi une collision mortelle avec une voiture.

 

THINK FORWARD – DECRYPTER LES TENDANCES CONSOMMATEURS

 

Gaspard, le sauveur

Gaspard, le sauveur

Gaspard est le nom d’un petit objet connecté qui se glisse dans la poche inventé par Nicolas Desachy.

Lorsque le porteur de Gaspard est victime d’une agression, il lui suffit d’exercer deux pressions sur ce petit boitier afin qu’un message d’alerte soit envoyé instantanément à ses proches ou à la police. Une intervention rapide est rendue possible grâce à la technologie GPS, qui envoie non seulement aux proches la position exacte de l’utilisateur, mais également aux personnes connectées à l’application se trouvant aux alentours. C’est sur un réseau d’entraides et sur la citoyenneté de chacun qu’est basé Gaspard.

La rapidité et la discrétion du lancement de l’alerte rendent cet objet plus efficace qu’un Smartphone dans une telle situation. Une fois l’alerte lancée, des vibrations indiquent à l’utilisateur que des secours sont en route.

Son design discret et coloré permet de le placer sur toutes sortes de supports (Bracelets, barrettes, ceintures, tiroirs caisses…), il résiste également à l’eau et au choc. Ce petit objet saura se faire oublier tout en rassurant les utilisateurs et leurs proches.

Sa sortie est prévue pour la fin d‘année 2014 et son petit prix pour un objet connecté (15 euros) le rend accessible à tous.

Pour en savoir plus sur Gaspard, rendez-vous sur: http://mygaspard.com/

Khusela : une alarme incendie adaptée aux bidonvilles

Khusela : une alarme incendie adaptée aux bidonvilles

La toute jeune entreprise Khusela  (Afrique du Sud) a développé spécifiquement un détecteur intelligent pour des habitations des bidonvilles, qui déclenchent des alarmes à l’échelle du voisinage en cas d’incendie.

Dans les habitations précaires des bidonvilles, les dispositifs standards ne sont pas appropriés pour surveiller l’habitation.

Le dispositif ressemble beaucoup à un avertisseur d’incendie typique, mais la technologie qu’il embarque répond aux  conditions particulières de vie dans les bidonvilles. Ces zones ont souvent peu ou pas d’électricité.  De plus,  les maisons sont construites très proches les unes sur des autres. Dans ces conditions, la propagation d’un incendie serait extrêmement rapide et ravagerait tout un quartier.

L’innovation de Khusela réside dans l’utilisation de la chaleur comme moyen de détection plutôt que la fumée. Les dispositifs sont peu coûteux comparés aux alarmes traditionnelles et se connectent entre eux pour mieux alerter le voisinage. Si un feu est détecté, toutes les alarmes des autres  boîtiers dans un rayon de 100 mètres sont aussi déclenchées.

Tout le projet sur le site officiel : ici.

Des smartphones désactivables à distance

Des smartphones désactivables à distance

Google et Microsoft ont annoncé récemment la mise un place d’un nouveau dispositif de sécurité pour smartphones d’ici la mi-2015. Il s’agit d’une fonctionnalité « kill switch » : un dispositif d’arrêt d’urgence permettant de désactiver le téléphone à distance. Ceci ayant pour but de réduire fortement les vols de téléphones mobiles.

En effet, aux Etats-Unis les vols d’iPhones disposant d’un « kill switch » depuis début 2014 ont très fortement diminué : 38% de moins à San Francisco,19% à New York. Bientôt la solution aux pickpockets ?

Pour plus d’informations: Comment la technologie “kill switch” va sauver votre téléphone