Et si l’avion réussissait là où la voiture a échoué ?

Et si un jour les passagers pourraient traverser la planète sans se soucier de leur empreinte carbone ?

Et si un jour on prenait l’avion grâce à du jus d’algues ? Et si c’était possible que des micro-algues remplacent le kérosène !

Pour limiter l’impact sur l’environnement, de nombreux constructeurs aériens s’intéressent aujourd’hui aux nouvelles énergies et surtout au carburant alternatif « vert ». Certaines espèces de micro-algues constituent un carburant prometteur . Ces algues contiennent des taux élevés d’huiles grasses, qui sont particulièrement adaptées pour la production de kérosène biogénique.

Le projet Greenstars, qui associe plusieurs laboratoires de recherche français, ambitionne d’être un des leaders mondiaux des biocarburants à base de micro-algues d’ici 5 ans. EADS (groupe Airbus) a de son côté a annoncé la construction d’un centre de production de biokérosène en Allemagne et prévoit les premiers vols d’avions hybrides d’ici 20 ans.L’huile extraite de la micro-algue pourrait donc être le biocarburant 3e génération à l’horizon 2030.

Les micro-algue sont déjà utilisé, comme la spiruline, pour colorer les bonbons.  La micro-algue entre également dans la composition de produits cosmétiques. Une algue qui pourrait aussi être consommée comme protéine, une idée précieuse pour les pays où sévit la malnutrition.

Contactez-nous
ou par e-mail
newsletter blog

Abonnez-vous à notre newsletter et restez connecté(e) à l'Expérience Client

Soyez averti(e) de nos dernières notes de blog

Merci ! Votre inscription est bien prise en compte.

Share This