Le peak Oil est proche selon les spécialistes. La production de pétrole atteindra un sommet et commencera ensuite à décliner.

 

Les énergies fossiles sont issues d’anciens organismes vivants qui se décomposent pendant des millions d’années.A moins qu’on puisse nettement accélérer le processus. C’est exactement ce que des chercheurs et des entreprises américaines sont en train de faire.

Des scientifiques utilisent des algues pour créer un carburant qui ressemble beaucoup au pétrole brut. Un  processus découvert par la Laboratoire national du Pacifique nord-ouest du ministère américain de l’énergie (U.S. Department of Energy’s Pacific Northwest National Laboratory) permet de transformer une mixture d’algues et d’eau en une sorte de pétrole en moins d’une heure.

 

La technique est appelée «liquéfaction hydrothermale» et peut être aussi utilisée avec d’autres matériaux organiques comme ceux issus des systèmes d’épuration d’eaux. Une société, Sapphire Energy, est à la pointe pour produire du pétrole de cette façon. Elle construit au Mexique une «ferme» de production à partir d’algues.

Le pétrole vert nécessite pour être produit du soleil, de l’eau non potable, des terres non fertiles et de l’air pour transformer les algues en ersatz de pétrole. La principale source d’énergie est le dioxyde de carbone que l’algue transforme en pétrole. Les algues consomment 12 à 14 kilos de dioxyde de carbone pour produire un gallon (3,7 litres) de pétrole. Cela revient à réduire de 70% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à du pétrole sorti du sous-sol.

Le pétrole pourrait bien devenir une énergie… renouvelable.

 

[youtube width=”720″ height=”480″]https://www.youtube.com/watch?v=4D6Eddbbi1M&feature=youtu.be[/youtube]

Contactez-nous
ou par e-mail
newsletter blog

Abonnez-vous à notre newsletter et restez connecté(e) à l'Expérience Client

Soyez averti(e) de nos dernières notes de blog

Merci ! Votre inscription est bien prise en compte.

Share This