Les marques qui conçoivent leur application mobile commencent généralement par y intégrer les services de base, l’accès à un compte client, et les outils ou services directement liés à leur métier : commande pour les commerçants, réservations et gestion des billets d’avion pour les compagnies aériennes ou la SNCF, accès aux comptes bancaires pour les banques, etc.

Mais la valeur d’une application de marque réside aussi dans sa capacité à dépasser les besoins immédiats d’information et la seule gestion d’un compte client, et donc à s’étendre au delà du core business de la marque qui la propose, pour développer l’engagement de ses clients vis à vis d’elle grâce à des services novateurs et pertinents, qui restent associés à la marque elle-même.

C’est ce que vient de faire Axa, au travers du lancement de son application Axa Drive. Le principe de cette application, qui vient bien au delà de la gestion de contrats d’assurance ou même de la déclaration de sinistres, est de proposer un véritable “copilote” à ses utilisateurs :

  • Gestion du trajet, GPS intelligent (avec alertes de trafic)

  • Alertes sur les accidents, travaux, météo

  • Capacité d’enregistrer ses trajets favoris

[youtube width=”670″ height=”420″]https://www.youtube.com/watch?v=KHNY5xoJhV4[/youtube]

La différence avec le GPS “standard” ? Une application qui ne sollicite pas le conducteur pendant qu’il conduit (sécurité oblige), et surtout accès rapide et facilité aux services d’assistance et d’urgence en cas d’accident ou de panne. Axa se pose ainsi en véritable “partenaire” : il ne s’agit plus seulement d’assurer un véhicule, voire de vous donner des conseils (de sécurité, de prudence ou d’entretien), mais d’être présent au bon moment.

Un cheval de Troie vers le service Axa

Le GPS n’est finalement pour Axa qu’un moyen de développer l’usage de l’application, l’objectif étant vraisemblablement que l’appli Axa Drive devienne l’application de navigation favorite de ses assurés. Ainsi, les services additionnels d’assistance ou de gestion des urgences seront disponibles au moment clé.

Cette présence au moment clé n’est pas anecdotique. On aurait pu imaginer facilement une application “Axa Assistance” offrant les mêmes services. Mais quelle probabilité que celle-ci soit téléchargée, installée, et connectée à son compte client au moment où on en a vraiment besoin ? Proche de zéro.

Mais au travers des fonctionnalités supplémentaires de navigation offertes par Axa Drive, ces fonctionnalités purement “Assurances” deviennent disponibles à tout moment. Ce qu’un partenariat avec Apple, Google, Tom Tom ou Waze pourrait peut-être offrir, mais avec un coût élevé, une intégration et un branding moindre, et une maîtrise de la donnée client quasi nulle.

Le deuxième effet “Kiss Cool” d’Axa Drive

Car c’est l’autre intérêt d’Axa Drive pour Axa : la capacité à collecter des données fiables sur le véritable comportement de ses assurés au volant. Intrusion dans la vie privée ? Peut-être, mais le métier d’assureur repose entièrement sur le calcul du risque, lui-même lié à des comportements dont il faut savoir estimer la fréquence.

La possibilité de réduire sa prime d’assurance devrait convaincre une bonne part des assurés (en tous cas les bons conducteurs, qu’Axa a tout intérêt à choyer) d’utiliser Axa Drive et de lui autoriser l’accès aux données de conduite. Enjeu en tous cas critique pour Axa (et les autres assureurs).

Le temps et le taux d’adoption d’Axa Drive permettra de savoir dans quelques mois ou années l’impact réel sur les primes d’assurance. Et s’il sera encore possible d’être assuré sans être connecté en permanence à son assureur, quelqu’il soit.

Contactez-nous
ou par e-mail
newsletter blog

Abonnez-vous à notre newsletter et restez connecté(e) à l'Expérience Client

Soyez averti(e) de nos dernières notes de blog

Merci ! Votre inscription est bien prise en compte.

Share This